/Biographie

 Nicolas Audigier est né en 1981 à Chambéry (France). Il fait des études à l’E.M.B. de Felletin, dans le département de la Creuse, en métiers de la pierre où il obtient un Certificat d’aptitude professionnel (CAP) et un Brevet professionnel (BP). 

 Il a grandi dans une famille qui vivait avec des valeurs fortes comme la tolérance et l’indépendance, pas spécialement axée sur le développement artistique. Enfant, il est plutôt attiré par le dessin. Il recopie des pochettes de CD, réalise aussi des dessins à partir de photos dans les magazines et caricature ses professeurs. Pendant les vacances, c’est la photographie qui l’occupe. D’une certaine façon, l’art était présent dès son plus jeune âge à travers ses loisirs. Deux évènements marquent sa vie d’enfance et d’adolescence: le divorce de ses parents et la maladie de sa mère. Sa mère, atteinte d’une tumeur au cerveau, ne le reconnaitra plus. Il n’a que 13 ans.

 Nicolas Audigier quitte la maison à 16 ans pour l’internat, pour apprendre un métier. C’est au lycée que l’intérêt a véritablement débuté pour la sculpture. L’un de ses professeurs de taille de pierre était sculpteur. C’est avec cet homme, pour qui il a une grande admiration, qu’il découvre la sculpture et la liberté qu’apporte la taille directe. 

 En 2002, avec l’Entreprise Lefèvre, il fait ses débuts avec des restaurations de monuments historiques puis, en 2005, par l’entremise des Ateliers Mainpontes, il réalise des sculptures ornementales. Il y rencontre des gens exceptionnels. Son formateur, Antonio Vico Vico, un sculpteur et peintre issu de l’École des beaux-arts de Paris, lui fait découvrir la peinture. 

 En 2010, il démarre ses premiers projets de création sous le nom de « Audigier Création ». En 2011, sa mère décède. Il cesse ses activités de création artistique pour se concentrer sur son travail de monument. Il reprend la sculpture artistique après la naissance de sa fille, Ema, en 2015. Il réalise dès lors l’essentiel de ses oeuvres tout en la regardant grandir.

 En 2016, il expose sa première sculpture, intitulée « La Parisienne », chez Art&Miss, une galerie à Paris. L’expérimentation, l’improvisation et la synthèse des formes sont sa marque de commerce avec, pour influence, le cubisme.

 Jusqu’à ce jour, Nicolas Audigier a participé à plusieurs chantiers de restauration, de conservation et d’ornementation sur des monuments historiques, notamment avec Tollis, Socra, Enache et les Ateliers Mainpontes, qui ont travaillé sur des sites exceptionnels tels que le Château des Ducs de Bretagne à Nantes, l’Église Saint-Sulpice à Paris, le Château de Versailles, l’Hôtel des Invalides à Paris, l’Église Saint-Maclou de Rouen, la Cathédrale Notre-Dame de Rouen, Le Louvre à Paris, etc.

 Depuis 2010, Nicolas Audigier a participé à plusieurs salons et a exposé ses oeuvres dans plusieurs endroits en France. Il a obtenu, en 2017, la 2ème et la 4ème place à la American Art Awards. Bien que le sculpteur vit à Grésy-sur-Aix, il partage son temps entre la Savoie et la Normandie.

( Biographie écrite par HeleneCaroline Fournier, experte en art et théoricienne de l’art, rédactrice spécialisée, critique, journaliste indépendante, évaluatrice en collections privées et corporatives - novembre 2019 )

©nicolas audigier.2019

  • Twitter Social Icon
  • w-facebook